Urban Jungle : solutions contre les mouches de terreau

On adore les plantes…. Mais les indésirables qui vont parfois avec, beaucoup moins !!!

L’année dernière j’ai été envahie par ceux que tous les plantaddict ont eu un jour : les mouches de terreau ou sciarides. J’ai réussi à m’en débarrasser et depuis (je touche du bois) je n’en ai pas revu !

Cet article va vous expliquer comment reconnaître, prévenir et combattre les sciarides.

Comment les reconnaître ?

La mouche de terreau, ou sciaride, est un petit insecte noir volant semblable au moucheron.

Elles se développent en général dans les plantes d’intérieur en pot, et surtout l’hiver quand le terreau est le plus humide.

Les mouches viennent pondre dans le substrat de vos plantes et leur larves peuvent les mettre en danger.

Ainsi, si vous avez soudainement des petites mouches qui volent dans votre intérieur, vérifiez la surface du terreau dans vos plantes. Si vous êtes infestés, vous verrez de petites mouches « marcher » et en profondeur, près des racines, vous y trouverez sûrement de petites larves blanches et translucides.

Les risques pour vos plantes ?

Les mouches en elles mêmes sont plus dérangeantes que dangereuses pour vos plantes.

Le danger vient surtout des larves, qui se logent près des racines et qui s’en nourrissent. À terme, la plante, qui ne s’alimente plus peut finir par dépérir si rien n’est mis en œuvre.

Personnellement, ça ne m’est jamais arrivé. Au pire des cas, la plante fletrissait légèrement et cessait de grandir mais ça n’allait pas plus loin.

Comment prévenir l’arrivée des mouches de terreau ?

Laisser sécher le terreau :

La principale chose à faire pour éviter les sciarides, est de ne pas trop arroser vos plantes, surtout l’hiver.

En effet, l’hiver, nous avons tendance à arroser autant qu’en été, hors c’est tout ce qu’il ne faut pas faire. L’eau ne s’évapore pas à la même vitesse et votre terreau reste ainsi humide plus longtemps. Et qui dit humidité , dit terrain propices aux mouches de terreau !

Vérifiez donc que votre terreau est bien sec en surface. Pour cela, plongez un doigt dans la terre sur environ 3-4cm. Si vous sentez que la terre est humide, attendez encore un peu avant le prochain arrosage.

Astuce : l’arrosage peut être fait par le bas. Plongez votre pot en terre ou en plastique dans un fond d’eau, dans votre évier par exemple, et laissez le entre 30mn à 1h. Laissez ensuite la plante s’egouter pendant autant de temps. Elle va boire ce dont elle a besoin, et le terreau ne sera pas humide en surface.

Pailler vos plantes :

En prévention, vous pouvez déposer de la pouzzolane à la surface de votre terreau. Cela empêchera les mouches de terreau de pondre, et donc d’apparaître et/ou de se multiplier. Pas de sable, qui s’infiltre dans le terreau à terme et empêche la circulation de l’air.

Les remèdes ?

Les pièges collants :

Ces petits carrés jaunes peuvent s’avérer très efficaces lors d’une attaque de mouches de terreau.

Plantez les dans vos pots ou attachez les sur les tiges de vos plantes, et les mouches se colleront directement dessus.

Vous pouvez aussi, en cas d’invasion, suspendre des rouleaux de papier collant (qu’on trouve en grande surface pour les mouches) dans vos pieces principales.

Un mélange naturel :

Diluez 30gr de savon noir dans 1L d’eau et vaporisez régulièrement sur les feuilles et le terreau. Le savon noir etouffera les larves et empêchera donc la multiplication des mouches.

Surfacer le terreau ou rempoter :

Si la plante est infestée, il faudra sûrement surfacer ou même rempoter la plante. ATTENTION à utiliser un terreau neuf pour s’assure qu’il est exempt de tout œuf ou larves.

Surfacer : enlevez la partie supérieure de la terre, sur environ 4-5cm et remplacez la par du terreau frais.

Rempoter : retirez complètement la plante de son pot et changez entièrement le terreau. Essayez d’enlever tout le terreau, surtout autour des racines en faisant attention à ne pas les casser. C’est à cet endroit que se cachent le plus souvent les larves.

Les nématodes :

Ce traitement est à faire des l’apparition des mouches de terreau.

Les nématodes sont des vers microscopiques qui peuvent lutter biologiquement contre les insectes ravageurs. Ils vont se nourrir des larves des mouches et les faire disparaître.

Le traitement par Nematodes est totalement naturel et non toxique pour vos plantes. Il s’agit même d’un traitement préventif pour d’autres sortes d’insectes.

L’application de fait par simple arrosage d’un mélange d’eau et de Nematodes. La quantité dont vous aurez besoin dépendra de votre volume à traiter. En général, il faut compter 2 millions de Nematodes pour 10 à 12 pots moyens.

Dernier espoir :

Je n’aime pas trop utiliser de produits chimiques sur mes plantes, mais j’avoue qu’en dernier recours, si aucune méthode naturelle n’a fonctionné, c’est très efficace.

Attention avec ce genre de produits qui peuvent « brûler » vos plantes. Utilisez les avec parcimonie et ne laissez pas agir le produit trop longtemps, sauf si cela est indiqué sur la notice.

Cette liste n’est pas exhaustive mais ce sont les méthodes qui ont fonctionné pour moi. En espérant que cela vous aide si vous êtes en plein combat contre ces petites bébétes indésirables.

Dans tous les cas, le traitement doit durer environ 2 à 3 semaines, que ce soit le traitement eau/savon ou sable etc… Afin de s’assurer qu’il n’y a plus aucun œuf qui ne subsiste !

À bientôt pour un nouvel article !

En attendant, je vous invite à suivre mes aventures plantes, diy et autres sur mon compte Instagram @flavie_peartree


Et si on collaborait ?

Vous êtes dans la décoration ou les loisirs créatifs ? Vous souhaitez faire la publicité de l’un de vos produits, à travers un tutoriel DIY ou une publication sur les réseaux ? N’hésitez pas à me contacter par e-mail ou sur les réseaux afin que nous discutions de votre projet…