DIY : Relooking de mon meuble télé avec du cannage

Il y a presque 5 ans, lorsque nous avons emménagé ensemble avec le copain, il avait un meuble télé tout simple venant de chez castorama. Pas forcément à mon goût, mais n’ayant pas le budget ni l’envie d’en racheter un, je l’avais customisé avec une simple planche en bois sur le dessus.

Mais il était toujours « ouvert »…. L’année dernière j’ai donc créé des paniers en feutrine pour cacher l’intérieur…

Et puis il y a quelques semaines, j’ai repéré un meuble en cannage en magasin, et me suis dit que je pourrais créer de jolies portes pour cacher tout ce « bazar » !

Ni une, ni deux, j’ai acheté du cannage et quelques tasseaux et c’est parti !


Matériel nécessaire :

– Des tasseaux larges et plats (les miens font 3.5 x 1.2 cm)

– Un mètre ruban

– Une scie égoïne (scie à bois avec des dents) ou une scie sauteuse/circulaire- Une boîte à onglets

– Des équerres plates

– Des vis plus petites que l’épaisseur de vos tasseaux

– Du papier à poncer

– Des charnières plates

– Du cannage : lien ici

– Une agrapheuse murale + agraphes

– Des aimants pour portes

Temps : 5h

Budget : 20 euros


Ce tuto peut être adapté à n’importe quel meuble. Il suffit juste de bien prendre les mesures.En revanche il faudra peut être placer les charnières et aimants à différents endroits selon votre meuble.


Commencez par mesurer votre meuble.Pour le mien, j’ai créé 3 portes, qui s’ouvrent vers le bas. J’ai donc mesuré la largeur à partir des côtés extérieurs (trait noir), vers la moitié des séparations intérieures (trait rouge).

Puis la hauteur. N’ayant pas de pieds à mon meuble, pour mettre les charnières, j’ai du laisser un espace en bas, pour que la porte puisse s’ouvrir entièrement.

Si vous voulez que la porte s’ouvre par le bas et que vous avez des pieds, vous n’avez pas besoin de laisser un espace en bas.Si vous voulez que la porte s’ouvre sur le côté, c’est pareil, pas besoin de laisser d’espace.

Ensuite il vous faudra couper les tasseaux. J’ai préféré les couper en diagonale pour de plus jolies finitions, mais vous pouvez les couper droits, c’est beaucoup plus simple.

Poncez chaque tranche coupée avec le papier pour qu’ils soient biens droits et sans echardes.

Assemblez ensuite les tasseaux à l’aide des équerres et des petites vis.

Astuce : si le bois fendille, faites un pré trou avec une perceuse.

Agraphez le cannage au dos de votre porte. Faites attention à bien le tendre.

Posez ensuite les charnières sur les portes. Placez les à fleur du bord de la porte, le « tube » vers l’extérieur.

Puis vissez l’autre côté de la charnière au meuble.

Posez ensuite les aimants. La plus grosse partie dans le meuble (bien à fleur du bord). Vous pouvez les poser en haut, en bas, ou sur les côtés, à votre convenance.

La partie en métal sur la porte.

Vous pouvez enfin terminer avec les poignées. Personnellement, j’ai choisi de ne pas en mettre car j’aime que ça reste épuré.

Mais vous pouvez de choisir de mettre des anses en cuir, des cordes en jute, des poignées longues ou de petites boutons dorés.

J’ai prévu de le vernir pour le protéger des agressions extérieures, et pour qu’il ai la même couleur que le plateau et les étagères, mais vous pouvez aussi le laisser brut si vous le souhaitez.

Et tadam !!!! Un meuble tout neuf avec quelques euros et un peu d’huile de coude !!!!

À bientôt pour un nouvel article !


Plusieurs adresses où trouver du cannage :

– Le seul que j’ai trouvé en grande largeur, de 0.4 à 1m x 1m : lien ici

– À partir de 29.25 euros en 0.45 x 1m linéaire : lien ici

– Taille 0.60 x 1m à 26.05 euros ou 0,90 x 1m à 51.26 euros. Il est possible de prendre plusieurs mètres : lien ici


En attendant le prochain diy, n’hésitez pas à partager vos créations sur Instagram avec le hashtag #lesdiydeflavie ou à m’envoyer vos photos sur Instagram ou par e-mail à flavie.poirier@live.fr


Et si on collaborait ?

Vous êtes dans la décoration ou les loisirs créatifs ? Vous souhaitez faire la publicité de l’un de vos produits, à travers un tutoriel DIY ou une publication sur les réseaux ? N’hésitez pas à me contacter par e-mail ou sur les réseaux afin que nous discutions de votre projet…