Urban Jungle : entretien des plantes – astuces, livres, blogs etc…

Quand on débute avec les plantes, on ne sait en général pas trop par où commencer…. Il y a les consignes inscrites sur les petites étiquettes, mais qui ne sont pas toujours claires, les conseils des jardiniers, qu’on oublie vite, et les conseils de mamie ou tata, pas toujours adaptés ^^ J’étais comme ça aussi au début, un peu perdue…

Dans cet article, je vais essayer de vous donner plein de petites astuces et conseils, qui s’appliquent presque à toutes les plantes et qui vous permettront de commencer à vous construire une petite collection sans avoir trop de pertes (dieu sait qu’au début, ce n’est pas évident 😂) !

1. Au moment de l’achat :

Pour commencer, voici quelques petits conseils à appliquer lorsque vous achetez votre plante.

Tout d’abord, préférez toujours les petites jardineries de quartier aux grandes chaînes. Les plantes sont mieux entretenues en général et les conseils bien plus avisés. Je ne critique en aucun cas les chaînes car j’achète beaucoup de plantes la bas, mais pour les débutants, les conseils seront moins precis …

Vérifiez que votre plante n’a pas d’indesirables visibles (sur les feuilles, dessous et sur les tiges). S’il y a des points blancs un peu comme du coton (cochenilles), ou des petites toiles d’araignées (araignées rouges), ou des petits points noirs (thrips)… Passez votre chemin ! Ou alors achetez, mais traitez la plante dès le retour à la maison, et mettez la en quarantaine loin des autres.

Vérifiez si les feuilles sont en bon état. Si trop de feuilles sont jaunes, la plante a sûrement été trop arrosée ou manquait de lumière. Si au contraire elles sont marrons, elle a peut être eu trop de lumière et pas assez d’eau. En soi, c’est rattrapable, mais vaut mieux commencer avec une plante saine….

Vérifiez aussi si les racines ne sortent pas du pot. Si c’est le cas, le pot est sûrement trop petit et il faudra rempoter en rentrant, et il faut donc prévoir du terreau et un pot plus grand.

Personnellement, lorsque j’achète une plante, je la met toujours en quarantaine quelques semaines loin des autres pour éviter toute propagation d’une éventuelle maladie. Mais ce n’est pas obligatoire !

2. Le pot

Ne mettez jamais une plante directement dans un cache pot. L’eau stagnera au fond et les racines pourriront. Utilisez un pot en plastique avec des trous au fond que vous mettrez dans votre cache pot ou un pot en terre cuite (toujours avec un trou au fond).

Pour les pots en terre cuite, sachez qu’ils retiennent beaucoup plus l’humidité que ceux en plastique. L’arrosage se fera donc moins souvent. Personnellement, j’ai toujours du mal à adapter mes arrosages avec ce genre de pots…. Les miens sont presque tous en plastique.

La taille du pot se choisit en fonction de la plante. Si les racines sortent par les trous en dessous, il est temps de rempoter dans un pot légèrement plus grand.

3. Le terreau

Chaque plante à des besoins différents, alors il faut bien se renseigner sur le substrat adapté. Prenez conseil auprès du personnel de la jardinerie, ils sauront vous guider. En général pour les plantes d’intérieur (exceptés cactus et succulentes), un terreau pour plante d’intérieur basique fait bien l’affaire, mais pour les plantes plus exotiques, vaut mieux un substrat spécifique.

Au fond de votre pot, je vous conseille de mettre toujours 1 ou 2cm de billes d’argile. Aucune plante n’aime avoir ses racines qui baignent dans l’eau, cela permet de drainer l’excédent.

4. L’arrosage

L’arrosage du terreau :

C’est souvent la partie la plus compliquée lorsqu’on possède des plantes ^^

En général, il faut arroser les plantes environ toutes les 2 semaines l’hiver et 1 à 2 fois par semaine l’été. Sauf pour les cactus et succulentes qui peuvent n’être arrosées que tous les mois.

Personnellement, je vérifie mes plantes tous les 2 à 3 jours en enfonçant mon doigt dans le terreau. Le terreau doit être sec en surface sur environ 5cm l’hiver et 3cm l’été. Si c’est le cas, j’arrose. Sinon, j’attends.

Pourquoi moins arroser l’hiver ? Tout simplement car le terreau sèche moins vite, à cause des températures qui baissent. Et si vous arrosez trop, le terreau n’aura pas le temps de sécher assez vite et les racines pourriront.

Vous pouvez aussi arroser les plantes par le bas (par subirrigation), c’est à dire en les mettant dans votre baignoire, ou votre douche ou même votre évier avec un fond d’eau. Ainsi elles vont boire ce dont elles ont besoin par capillarité, mais pas plus. Laissez les tremper 1h ou 2h et égouttez les pendant autant de temps. Cette méthode est assez efficace si on a peur de se tromper sur la quantité d’eau.

Si vous avez une soucoupe sous votre pot, vous pouvez également mettre de l’eau dedans, mais au bout d’une heure ou deux, n’oubliez pas de jeter le surplus.

Les oyas à planter sont également un excellent moyen d’arroser les plantes sans se tromper. Ce sont de petites bonbonnes en terre cuite munies d’un bec et d’un petit couvercle, qui diffusent l’eau dans la terre. La plante n’a donc que ce dont elle a besoin. J’en ai dans beaucoup de mes plantes tropicales qui ont un besoin d’eau assez important. Veillez cependant à ce qu’elles soient toujours remplies. J’ai acheté les miennes chez Oyas Envirinnement.

L’hygrométrie :

Pour la majorité des plantes tropicales, il est conseillé de vaporiser les feuilles et les racines aériennes si elles en ont (exception faite des plantes avec un feuillage duveteux et les plantes grasses). Munissez vous simplement d’un vaporisateur acheté dans le commerce avec de l’eau du robinet ou de l’eau déminéralisée pour éviter que le calcaire ne se dépose sur les feuilles (cela bouche les pores des feuilles et laisse des traces blanches inesthétiques).

Lorsque vous avez plusieurs plantes tropicales d’intérieur, il est conseillé de vous munir d’un humidificateur. Dans nos intérieurs, l’humidité est d’environ 40% et même parfois moins en hiver selon le type de chauffage utilisé. Hors les plantes tropicales ont besoin de 60 à 80% d’humidité dans l’air comme dans leur milieu naturel. De plus, ils sont aussi très bons pour nos voies aériennes.

Pour savoir quel taux d’humidité il y a dans l’air de votre intérieur, vous pouvez acheter un hygromètre.

Si vous ne voulez pas investir dans un humidificateur, vous pouvez déposer des pots remplis d’eau sur vos radiateurs ou points de chaleur, ou acheter des saturateurs (ici par exemple). Vous pouvez aussi faire sécher votre linge devant.

Vous pouvez également rassembler les plantes tropicales entre elles pour créer une atmosphère comme dans leur milieu naturel.

Vous pourrez remarquer que parfois, une goutte d’eau se forme à la pointe de la feuille, ceci s’appelle le phénomène de guttation. La plante évacue les sels minéraux à travers cette petite goutte, un peu comme nous quand nous transpirons. Il est conseillé d’essuyer cette petite goutte, sinon cela risque de brûler le bout de votre feuille. Mais rien de bien méchant si vous oubliez…

Manque ou excès d’eau ? :

Pour finir, si les feuilles de votre plantes jaunissent, sachez que cela peut être du à un excès d’eau. Dans ce cas, laissez bien sécher le terreau, avant d’arroser à nouveau.

Si au contraire les feuilles brunissent et sont sèches, c’est peut être que la plante manque d’eau. Si le terreau est pourtant humide, c’est qu’alors elle manque de vaporisation.

5. La luminosité

Toutes les plantes ont des besoins différents en luminosité, mais une règle générale peut être appliquée à presque toutes les plantes : de la lumière, mais pas de soleil direct. Ainsi, si vous êtes exposés plein sud, ne mettez pas votre plante directement devant la fenêtre, ou alors derrière un voile. Si vous êtes exposé plein nord en revanche, vous pouvez les poser directement devant la vitre.

Comment savoir de quel luminosité la plante à besoin ? Pensez à la plante dans son milieu naturel… Si c’est une plante de sous bois, elle se plaira dans un milieu pas trop lumineux mais assez humide (une salle de bain avec fenêtre par exemple). Si c’est une plante tropicale, elle aura besoin de beaucoup de lumiere. Et un cactus se plaira en plein soleil (sud ouest par exemple).

Si votre intérieur n’est vraiment pas lumineux, vous pouvez toujours vous procurer une ampoule horticole que vous allumerez toute la journée. Personnellement, j’utilise celles de chez Bionicled.

Si les feuilles sont jaunes c’est peut être qu’elle ne reçoit pas assez de lumière. Si les feuilles deviennent marrons et sèches, c’est sûrement qu’elles ont été brûlées par le soleil. Dans les 2 cas, changez la plante de place et voyez ce que ça donne.

6. Le rempotage ou surfacage

En général, une plante doit être rempotée tous les ans. Personnellement, je me fie plutôt aux racines. Si les racines dépassent en dessous du pot, un rempotage dans un pot plus grand est nécessaire.

Le rempotage, c’est tout simplement remplacer tout le terreau par un nouveau. Pour se faire, enlevez délicatement la motte du pot et enlever le terreau en surplus pour ne garder qu’une petite motte autour des racines. Prenez un pot légèrement plus grand, et mettez des billes d’argile au fond. Mettez ensuite un peu de terreau neuf, la plante, puis encore du terreau tout autour. Arrosez abondamment et laissez égoutter.

Si la plante n’a pas besoin d’être rempotée mais que vous voyez qu’elle végète un peu, il se peu qu’il n’y ait plus assez de nutriments dans le terreau. Dans ce cas vous pouvez faire un surfacage, c’est à dire seulement enlever la partie supérieur du terreau pour la remplacer par du neuf.

7. Entretien régulier

Pour finir, quelques conseils à appliquer régulièrement :

– Essuyer la poussière sur les feuilles qui bouche les pores et empêche la plante de « respirer » (avec un torchon humide)

– Couper les feuilles mortes pour alléger le travail fourni par la sève

– Si une tige ne fait plus de feuilles, il vaut mieux parfois la couper pour la bouturer, afin qu’elle reparte mieux

– Apportez de l’engrais à vos plantes environ 1 fois par mois entre avril et septembre

8. Les comptes Instagram, les livres et les boutiques en ligne…

Comptes insta, YouTube et blogs :

Voici quelques comptes Instagram que je suis régulièrement ! Ils sont pleins de bons conseils !!!

@unefleurparmilesfleurs (elle a aussi une chaîne YouTube)

@le_jardin_de_laura

@helpmyplant.fr

@afleurdepot_podcast

@howtowater

@sweetyoxalys

@aufildesplantes

@planterina

Livres :

Arrêtez d’assassiner vos plantes d’intérieur : ici

Green addiction – Justine Jeannin : ici

Permaculture d’intérieur – Laura Bruneau : ici

Shops :

What the flower

Online baby plant

The black leaf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s